Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !


bilan du week end du 6-7 mai : printemps du castor et vilhade à lublihac

Bilan printemps du castor avec Panpa haut allier les 6 et 7 mai 2017

 

(photo SFEPM)

Malgré une météo capricieuse, 2 rendez vous ont été organisés à la découverte des traces du castor sur les berges de l’Allier, à St Julien des Chazes. Proposé dans le cadre du printemps du castor et organisé par PANPA HAUT ALLIER avec le soutien du Conseil départemental de Haute-Loire,

 

une vingtaine de personnes ont pu suivre l’animation et rechercher les bois taillés de ce rongeur, revenu sur le territoire du haut allier après des décennies d’absence.

 

Historiquement, l’espèce occupait toute l’Europe, mais a été chassée jusqu’à sa disparition quasi-totale de la France. L’espèce s’est toutefois toujours maintenue sur le bassin du Rhône, et notamment sur le Rhône aval, seul secteur français ou elle subsistait au début du XXe siècle. Une dynamique de reconquête s’observe depuis, sur les affluents de l’Ardèche (Drobie, Borne, Chassezac…).

 

Réintroduit durant la seconde moitié du XXe sur la Loire aval, le castor d’Europe (Castor fiber), recolonise progressivement les berges de l’Allier, en aval. Il a été vu depuis 1999, aux frontières de la Haute-Loire, près de Nonette (Puy-de-Dôme) puis dans le val d’Allier Brivadois (entre Azerat et Lamothe), jusqu’en 2006 (données ONCFS). Des traces sont notées en aval de Langeac depuis 2006 et en amont de Langogne, vers Luc, depuis 2010, témoignant du déplacement de quelques individus, en quête de nouveau territoire. Le castor d’Europe a refait enfin son apparition en 2014 dans le Haut Allier sur la commune de st julien des Chazes.

 

Depuis 1982, des indices d’une population isolée sont relevés sur le Lignon, en amont du barrage de Lavalette. Entre 2004 et 2007, l’espèce semblait avoir disparu de cette zone. Mais en 2007, de nouveaux signes de présence ont été observés, en aval du barrage, malgré un milieu peu accueillant. L’espèce reste absente du fleuve Loire dans le département.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une vilhade à Lubilhac le 6 mai dernier

 

Une vilhade a été proposée par l’association PANPA Haut Allier et le comité des fêtes de Lubilhac, le samedi 6 mai à Lubilhac, en soirée a l’occasion de la fête votive, autour de conte et histories en patois traduit en français par Yasmine Idjedd, de lecture personnel de Larbi Medjaoud, de chant et musique de Jean Claude Blanc, accompagné à la vielle a roue et la l’accordéon par Rémy Désécures.