Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !


BILAN DE LA PROGRAMMATION DE GOUTERS DECOUVERTES DE SEPTEMBRE 2016

 

 

Samedi 10 septembre 2016 - 14h00 : Sortie de découverte « géologie et paysage à CHANTEUGES »

 

Balade de découverte organisée autour de Chanteuges, entre village, plateau basaltique et berges alluviales, à la recherche des éléments témoins de l’histoire géologique et géomorphologique complexe de ce secteur du Haut-Allier.

 

Partenariat : Pays d’Art et d’Histoire de Haut Allier / Association culturelle et sociale de Chanteuges

 

Bilan : la trentaine de  personnes présente à cette balade a pu découvrir la grande variété de roches que l’on rencontre à Chanteuges, sur les explications de Roger Marion. Les échantillons, les cartes et les coupes géologiques du site ont permis au public de comprendre le contexte géologique parfois complexe du site. Deux coulées basaltiques chapotent l’éperon rocheux où est bâti le village, formant par endroits des primassions en colonnades majestueuses. Ces roches volcaniques datées de prés de 2 millions d’années couvrent d’anciens lits de galets, parfois épais, marquant la présence ancienne d’un cours d’eau a régime torrentiel, marqué. Ces alluvions reposent sur la roche mère, le « bed rock », constitué ici de « léptinite », une roche très rubanée, issue de la forte compression des roches anciennes, à l’occasion de la formation d’une ancienne montagne, il y a plus de 400 millions d’années. Localement, les restes d’une lentille d’ « amphibolite », roche sombre et très dure, formée à haute pression, témoigne de la collision ancienne de plaques tectoniques en subduction. Cette après midi organisée en partenariat avec le Pays d’Art et d’Histoire de Haut Allier (Charte architecturale et paysagère du Haut-Allier), et avec l’association culturelle et sociale de Chanteuges s’est terminé autour d’un gouter offert

 

VENDREDI 16 SEPTEMBRE – 20H30 : CONFERENCE SUR LE BESTIAIRE MEDIEVAL AVEC LE PAYS D’ART ET D’HISTOIRE DU HAUT-ALLIER A LA MAISON DES OISEAUX ET DE LA NATURE

 

 

Cette conférence s’inscrit dans le cadre de l’exposition qui se tient en automne à la Maison des oiseaux et de la nature, sur ce thème. Elle sera l’occasion de découvrir ces créatures réelles ou fantastiques, ours, oiseaux, licornes ou griffons, qui ont peuplé l’imaginaire du Moyen Age, et qui ont enrichi l’art architectural, vitraux ou enluminures.

 

Bilan : Le bestiaire, du réel à l'imaginaire. Dans le cadre des 33 eme Journées européennes du Patrimoine, l'association Panpa Haut-Allier a proposé une conférence sur le thème du bestiaire en lien avec l'exposition Empreintes animales réalisée par le Pays d'art et d'histoire du Smat du Haut-Allier et présentée jusqu'au 6 novembre à la Maison des oiseaux et de la nature à Lavoûte-Chilhac. Représentations originales du dragon que terrasse saint Michel. Cette conférence était orchestrée par Aurore Jarry et Marilyne Avont. Les conférencières ont proposé une présentation du bestiaire, illustrée par des exemples de chapiteaux, de peintures murales, d'objets mobiliers du Haut-Allier. Tous les bestiaires médiévaux ont une source commune, le Physiologus, manuscrit hellénistique rédigé au II e siècle de notre ère à Alexandrie. Cet ensemble de brefs récits concerne des créatures très diverses. Autre source importante d'inspiration pour les artistes de l'époque médiévale, les fabliaux dont le Roman de Renart ou le Roman de Fauvel. La présentation s'est poursuivie avec les exemples du territoire. Les chapiteaux des églises de Chanteuges, de Brioude, de Lempdes-sur-Allagnon deviennent des endroits de prédilection du décor animal roman. Là, se retrouveront sirènes, griffons, centaures tout comme dans l'exceptionnel plafond peint du Doyenné de Brioude. Les peintures murales de Blassac, Auzon ou Mazerat-Aurouze donnent des représentations originales du dragon que terrasse saint Michel. Le Moyen Âge appelle communément serpents tous les dragons bipèdes auxquels ils donnent des ailes car le serpent avait des ailes qu'il perdit après la faute : « Tu ramperas sur ton ventre, et tu mangeras la poussière tous les jours de ta vie. ». Les marges du manuscrit enluminé des Heures de la Vierge de Jacques de Langhac à l'Historial Agnès de Langeac confrontent un certain naturalisme avec les oiseaux, les libellules, les papillons à la monstruosité des êtres hybrides. Les stalles de la collégiale Saint-Gal de Langeac utilisent le même procédé. Cette conférence s'est terminée par un chant renaissance et le pot de l'amitié offert par l'association Panpa Haut-Allier.

   Maryline Avont et Aurore Jarry en conférence

 

 

SAMEDI 24 SEPTEMBRE 2016 - 16H30 - 18H30 : ATELIER "FAUNE SAUVAGE" 

 

Bilan : Cet atelier a été proposé sur un site, durant une marche organisée autour du village d’Arlet à la découverte du brame du cerf. Les différents groupes qui se sont succédé (près de 120 personnes au total) ont pu profiter, d’un atelier où chacun a pu tenter de retrouver le nom de l’animal à partir de cranes, de moulages d’empreintes ou d’autres indices de présence (cônes rongés, bois écorchés, poils …).  Les mâchoires et les dentitions indiquent le régime alimentaire de l’animal et aide à la classification de ceux-ci. Ainsi les carnivores tels les canidés (renard) ou encore les mustélidés (martre …) présentent des mâchoires aux dents pointures (molaires Afficher l'image d'originenotamment) bien qu’ils consomment de nombreux fruits. Celle du blaireau, possède des molaires plates qui le distinguent par son régime omnivores. Les rongeurs (mulot, ragondin, écureuil …) sont facilement identifiés par leurs grandes incisives à croissance continue, par leurs nombreuses molaires allongées et par l’absente de canines.

 

Partenariat : association Lavi (Association communale culturelle et touristique d’Aubazat) 

 

 

 

DIMANCHE 25 SEPTEMBRE 2016 – 15H30 : ATELIER D’INITIATION A LA RECHERCHE DE MINERAUX AU BORD DE L’ALLIER A LAVOÛTE-CHILHAC

 

Un atelier de recherche de min »eaux avec des « batées » ou « pans » a été organisé sur les berges de l’Allier à Lavoûte-Chilhac dimanche dernier, où la dizaine de convives ont pu s’initier a cette pratique, tant convoité dans le grand ouest américain. L’Allier, rivière à or par excellence, a aussi fait l’objet de nombreuses recherches dans le passé, sans grande réussite. Si l’or, d’une densité 3 à 4 fois plus dense que les autres minéraux présents dans les alluvions, n’a pas été trouvé dans le fond des batées, de nombreux minéraux « semi-précieux » tels la magnétite, l’olivine, issus des basaltes, ou encore le grenat … ont été récolté avec succès.